PATRICIA BOURGEOIS CARNETS AUTOUR DU MONDE

Artiste Plasticienne Navigatrice Papouasie Nouvelle Guinée îles Salomon Tour du Monde en voilier et en famille depuis le 25 sept 2007

Arrivée sur les Marquises, Fatu Hiva

Publié dans V Marquises

 

Fatu Hiva

du 27 au 5 mai

La première île des Marquises
A faire absolument



 vers la Baie des vierges
10° 27' 51 S       138° 40' 3 W

  On s'approche de l'île

                        Elle grandit peu à peu, on imagine ses secrets et lentement elle s'offre à notre regard. C'est tout le contraire de l'effet de surprise : c'est le grand charme de la navigation et de l'approche d'une terre et c'est plus fort encore lorsque c'est une île. Nous pénétrons dans le royaume des îles dont la reine est Fatu Hiva.
Voilà pourquoi :


                        Nature imposante gardienne d'un secret ou (peut-être) représentante d'un Dieu inconnu.
Nous sommes dans la baie des vierges mouillés au milieu de 7 bateaux. Face à nous une œuvre d'art géante, une sculpture qui nous rappelle la puissance de la nature, un visage humain accroché à la roche dominant la mer. C'est, je trouve, un des plus beaux mouillages depuis les côtes de la Namibie et Lençois au Brésil. J'aime me sentir enveloppée et dominée par cette nature époustouflante et majestueuse. C'est  un peu la même impression que l'on ressent au beau milieu de l'océan.

                        Revenons à des événements plus pratiques. Nous ne pouvons pas faire la clairance d'arrivée, mais en tant que Français cela ne pose aucun problème, le douanier est conciliant. Après avoir fait la coutume en donnant une bouteille de vin,  il comprend qu'en raison des vents dominants il est plus simple de commencer par Fatu hiva en venant des Galapagos. La population est contente de profiter de quelques touristes (c'est l'île la moins visitée en raison de son éloignement).

                        Hugues va de suite voir le dispensaire et propose ses services. En deux jours nous sommes connus des deux villages de l'île (Hanavavé dans la baie des vierges et Omoa dans la baie du bon repos) et quand nous croisons les gens, nous avons le droit a de grands sourires accompagnés d'un : « bonjourrrrrr Toté » et d'un panier de fruit.
Nous faisons une orgie de pamplemousse les meilleurs du monde, à la fois sucrés et amers juste ce qu'il faut. A chaque bouchée je remercie la nature de nous donner de si bonnes choses. Ils sont incroyablement délicieux....

                        Pour les légumes, par contre, il y a peu de production mais c'est souvent par paresse ...
Pour apprécier ce type de séjour il faut prendre le temps de vivre au rythme local.

 


 
                        A Fatu Hiva on peut : marcher le long des entiers escarpés pour aller à la croix, à la cascade ou bien à l'autre village qui est à un quart d'heure d'annexe et cinq heures de marche. L'île est tellement montagneuse qu'il n'y a que deux petits villages séparés par de nombreuses montagnes et exposés à une houle entrante qui parfois rend très difficile l'accostage des bateaux.
L'autre village : Atuana
 
 

 
                        C'est le seul endroit des Marquises où on fabrique des tapas. Du verbe taper des écorces d'arbre (murier, banian ou autres) avec un battoir en bois rainuré.
Les tapas des Marquises sont plus petits et moins beaux qu'à Wallis et Futuna. Ils utilisent un vernis qui gâche l'aspect naturel de l'écorce.
 


                        Il y a un nombre impressionnant de sculpteurs dans toutes les îles des Marquises. Les hommes sont de sculpteurs de père en fils. L'artisanat est le moyen principal de subsistance des îles. Ils sont peu cultivateurs et préfèrent sculpter. Ils sculptent sur os (bijoux), des Tikis sur pierre (pierre volcanique  et sur bois (beaucoup de bois de rose). Il y a des travaux de plus ou moins bonne qualité mais les sculptures de Fatu Hiva sont réputées pour être les plus belles.
Lors de notre séjour se préparait une grosse exposition artisanale à Tahiti. Aussi la plupart des sculptures étaient réservées pour partir et ce que l'on nous vendait sur place était hors de prix.

La population est super gentille, la communication est très facile. Les gens sont tous tatoués, parfois sur tout le corps. La tradition est très vivante.
 


 
                        Pour aller à l'église, les femmes se mettent des bouquets dans les cheveux extrêmement codifiés. Les fleurs utilisées sont cultivées dans les jardins. Ces bouquets ne servent pas qu'à l'ornement mais aussi comme parfum avec des effets assurés pour attirer les hommes.....
Ces bouquets en forme de petits fagots autour desquels les cheveux sont enroulés en chignon sont propres à Fatu Hiva car ailleurs les fleurs sont utilisées en colliers, bien plus connus.

 



Monolithes à l'origine du nom de la baie des vierges. Trouvé dans le guide du routard :


Du reste de l'archipel, Fatu Hiva est la plus attachante : du village d'Omoa à celui d'Hanavave, un sentier de toute beauté grimpe au pied des pics avant de plonger dans les entrailles de la Baie des Vierges, hérissée de monolithes plantés de cocotiers. Un vrai paradis des antipodes. Pour la petite histoire, le lieu, baptisé par les marins, s'appelait à l'origine Baie des Verges. Ce sont les chastes missionnaires qui lui adjoignirent une voyelle de circonstance...

 

 

Contact: le livre d'or ou huguesetpatriciabourgeois@gmail.com

Merci à Mireille pour les corrections qu'elle aporte à mes textes

Photos: droits réservés à Patricia Bourgeois


Publié à 08:40 , le 29 mars 2010, Îles Marquises
Mots clefs : vergesViergemonolithesMarquisesAprocheNaturefalaisescascadeîles



Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités





Derniers articles
- Ua Uka, île des Marquises
- Tahuata, île des Marquises
- Hiva Oa, le dernier refuge de Gauguin et de Brel aux Marquises
- Arrivée sur les Marquises, Fatu Hiva
- la traversée du Pacifique
- Le canal Bolivar entre l'île de Isabela et Fernandina
- Isabela, Galapagos
- Arrivée aux Galapagos
- La traversée de Panama aux Galapagos
- départ de Panama vers Las Perlas
- Panama City
- Le Canal de Panama
- Panama et les îles Sanblas
- Carthagène, la plus belle ville coloniale d'Amérique du sud
- Cuba
- Haïti
- Saint Domingue
- Trinidad
- Tobago
- Guyane Française
- Vers la Guyane
- Lençois
- Fortaleza
- Jacaré
- retour Salvador
- Carte de route en Amérique du Sud
- La Paz
- Sucre
- Potosi, la ville la plus haute du MONDE
- Las Lagunas Coloradas et le Salar de Uyuni
- Le désert de ATACAMA
- Valparaiso
- Santiago du Chili
- Buenos Aires.
- Les Chutes d'Iguaçu
- Rio de Janeiro
- Chapada Diamentina
- Bahia do todos os Santos
- Brésil, premier contact, Salvador de Bahia
- Traversée de l'atlantique, entre Sainte-Hélène et le Brésil
- St Helène, l'île forteresse au milieu de l'Atlantique
- De la Namibie vers St Hélène
- Walvis bay, port Industriel, Namibie
- Naviguer le long des dunes
- Namibie pays poétique
- de l'Afrique du Sud à la Namibie
- Cape Town
- LE PASSAGE DU CAP DE BONNE ESPERANCE
- Port Elizabeth et Addo elephant park
- Durban, la ville Africaine du Kwazulu Natal
- Zulu Kingdom
- Entre le Mozambique et l' Afrique du Sud
- Retour a MAPUTO
- 3 jours au Swaziland
- Descente du Mozambique.
- Aterrissage en Afrique
- La traversée du Canal du Mozambique
- Descente de la côte ouest de Madagascar
- Madagascar, Bref Historique
- Nosy Bé, hell ville, au royaume des 4L et des zébus



Rubriques
- A Nouvelle Calédonie
- B île Maurice Océan Indien
- C la Réunion Océan Indien
- D Madagascar
- E Mozambique
- F Afrique du sud
- G Namibie
- H Océan Atlantique
- I Sainte Helène
- J Brésil
- K Argentine
- L Chili
- M Bolivie
- N Guyanne Française
- O Trinidad et Tobago
- P Saint Domingue
- Q Haiti
- R Cuba
- S Colombie
- T Panama
- U Galapagos
- V Marquises

Mes amis
- entilisie