PATRICIA BOURGEOIS CARNETS AUTOUR DU MONDE

Artiste Plasticienne Navigatrice Papouasie Nouvelle Guinée îles Salomon Tour du Monde en voilier et en famille depuis le 25 sept 2007

Walvis bay, port Industriel, Namibie

Publié dans G Namibie

 

Le long des quais.

 

 

 

 

 

 

 

 

A voir au lever du soleil.

 

Aller du côté MER où phoques, pélicans et oiseaux se régalent.

 

Ils ne sont pas timide et se joignent facilement à la conversation.

Avec pascal du bateau Titom avec qui nous naviguons depuis Richard"s bay: WWW.titom.ch

 

 

 

 

Du 1er au 16 Avril

WALVIS BAY

Port Industriel de la Namibie.

 

 

Alors que la Namibie devient indépendante en 1988, l'Afrique du sud occupe encore une zone comprenant walvis bay et swakopmund, jusqu'en 1994. Les habitants se souviennent encore de l'époque ou il fallait passer une frontière pour sortir de Walvis bay... Etant le seul port commercial de la Namibie, l'Afrique du sud a longtemps contrôlait l'activité économique du pays.

 

Cette baie, au bord de la Skeleton Coast, est plongée la plupart du temps dans un épais brouillard froid. Ce nom évoque les squelettes des nombreux bateaux échoués sur ces côtes sablonneuses.

 

Le matin il fait 13 degré et le brouillard persiste. Il se lève parfois en début d'après midi avec le vent. C'est une baie formée de lagunes et de banc de sable : repère idéale pour les pélicans, phoques et oiseaux marins. Il y a aussi, depuis peu, des windsurfers, kite-surfers et autres fondus de voile. Le plan d'eau est parfait, le vent se lève systématiquement tous les après midi à 25 nœuds minimum : le rêve, pour eux ! C'est le nouveau lieu de rencontre des records de vitesse.

 

 

Nous décidons de partir cinq jours à l'intérieure du pays, dans le désert où il fait surement plus chaud!

 

 

Départ sur les routes du nord,

de Walvis bay vers Swakopmund.

 

C'est incroyable ce que les Allemands ont pu construire dans ce désert hostile : des bâtiments imposants du centre ville aux petites maisons joliment colorées, au milieu de rien. De loin on pourrait penser à des maisons de poupées posées sur de la moquette couleurs sable.

 

 

Le long de l'océan Atlantique, la route de sel de la Skeleton Coast (déclarée park national, donc préservé) est magnifique comme un désert d'eau de sel et de sable. Une nouvelle page uniforme sur laquelle s'inscrivent, mirages, dunes, reflets de dunes et une multitude de couleurs changeantes.

La C39 puis la C43 nous conduisent à Sesfontein. Le paysage se transforme peu à peu. Au milieu de la savane, des étendues de fleurs jaunes et un groupe de cinq éléphants évoluent tranquillement, en liberté, au bord de la route en terre... Je pensais que cela n'existait plus ou vraiment difficilement accessible.

Le merveilleux livre illustré de Peter Beard, « La fin d'un monde », écrit en 1963, raconte le déclin de l'Afrique sauvage, la disparition des animaux et de la nature. En un sens les grands park nationaux où le visiteur doit payer pour voir, est la seule manière de lutter contre la modernisation destructrice. Il faut cependant admettre que de voir des éléphants en liberté, sans avoir payé, en étant seuls au monde au milieu d'un paysage grandiose, procure une sensation de plaisir authentique.

 

 

 

 


 

 

Le deuxième jour, vers Opuwo, au bord de la route, un village de Himbas, nous faisons la « coutume » avec eux. Contre du sucre, du pain et des pommes nous restons un long moment. Ils ont l'habitude du contact avec le touriste et normalement se sont des guides qui viennent les voir avec des groupes. Nous avons une fois de plus une chance extraordinaire d'être seuls avec eux. Ils sont semi nomades et vivent essentiellement dans la région de Kunene. Ils sont beaux et très fier de leurs traditions. Leur corps et leurs cheveux sont enduit de graisse mélangée à de la terre rouge

 

 

 

 

 

 

 

Himbas face à la société de consommation.

 

 

Opuwo est une petite ville originale où les différentes communautés se croisent. Les Himbas en tenus traditionnelle marchent au milieu des voitures et des magasins. Combien de temps vont- ils tenir ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La deuxième nuit face au park d'Etosha, dans un super camping avec douches et toilettes fondus dans la nature

 

Arrêter la voiture n'importe où, est périlleux. La Namibie est le territoire de nombreux Léopards sauvages, très difficile à repérer. Dans le Tirasberg, le patron de la Koimassis farm avait des problèmes avec un léopard qui régulièrement, pendant la nuit, tuait un kudu pour se nourrir. Il comptait faire appel à un spécialiste de Windhoek (la capitale) pour venir le capturer et le mettre dans une réserve spécialisée en félins : la « Cat Fondation »

 

 

 

ETOSHA

troisième nuit

A voir le matin de bonne heure et en fin d'après midi, si non il fait trop chaud et les animaux sont cachés. Il faut repérer les trous d'eau où ils vont boire.

 

 

 

 

Quatrième nuit dans le Waterberg plateau park. Voilà un exemple d'attrape touriste ou le but n'est pas de préserver mais bien de gagner de l'argent. L'endroit est magnifique (ce qui n'est pas toujours le cas !), une montagne dont le sommet est un plateau sablonneux. Les animaux ont été importés sur cette hauteur et évidement ils sont rares : 2 rhinos, 4 ou 5 éléphants, 2 girafes... C'est la déception !

 

 

 

Nous passons le cinquième jour à rouler, avec une pause déjeuné à Karibib où je rencontre une petite fille au milieu de la route.... Il y a bien longtemps ! Le bâtiment de droite existe toujours, les rues sont aussi larges et c'est au milieu de nulle part.

 

 

 

La Namibie compte deux millions d'habitants : la densité la plus faible d'Afrique (2,5 habitants au Km2), 30% vivent dans la capitale, et 50% dans le nord du pays. Le reste est vide !

On aurait pu aller dans le Brandberg voir les peintures rupestres. 2500 km de voiture en cinq jours c'est épuisant, surtout pour le conducteur et les enfants !

 

Nous retrouvons Lô dans un état lamentable : un phoque a élu domicile dans les jupes arrière avec un millier d'amis moucherons. L'humidité du brouillard c'est chargée de l'intérieure du bateau et nous ressortons les polaires et les blousons !

 

 

Avant de quitter la Namibie il faut faut absolument voir Sossusvlei!

 

Haut lieu touristique, mais tellement grand et magique!

 

 

 

 

Nous sommes sur une ligne imaginaire.

 

 

 

 

 

 

Conquise par la Namibie!

Contact: le livre d'or ou huguesetpatriciabourgeois@gmail.com

 

 


Publié à 12:50 , le 7 septembre 2008, Namibie
Mots clefs : photos collagesport industrielhimbasherero



Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités





Derniers articles
- Ua Uka, île des Marquises
- Tahuata, île des Marquises
- Hiva Oa, le dernier refuge de Gauguin et de Brel aux Marquises
- Arrivée sur les Marquises, Fatu Hiva
- la traversée du Pacifique
- Le canal Bolivar entre l'île de Isabela et Fernandina
- Isabela, Galapagos
- Arrivée aux Galapagos
- La traversée de Panama aux Galapagos
- départ de Panama vers Las Perlas
- Panama City
- Le Canal de Panama
- Panama et les îles Sanblas
- Carthagène, la plus belle ville coloniale d'Amérique du sud
- Cuba
- Haïti
- Saint Domingue
- Trinidad
- Tobago
- Guyane Française
- Vers la Guyane
- Lençois
- Fortaleza
- Jacaré
- retour Salvador
- Carte de route en Amérique du Sud
- La Paz
- Sucre
- Potosi, la ville la plus haute du MONDE
- Las Lagunas Coloradas et le Salar de Uyuni
- Le désert de ATACAMA
- Valparaiso
- Santiago du Chili
- Buenos Aires.
- Les Chutes d'Iguaçu
- Rio de Janeiro
- Chapada Diamentina
- Bahia do todos os Santos
- Brésil, premier contact, Salvador de Bahia
- Traversée de l'atlantique, entre Sainte-Hélène et le Brésil
- St Helène, l'île forteresse au milieu de l'Atlantique
- De la Namibie vers St Hélène
- Walvis bay, port Industriel, Namibie
- Naviguer le long des dunes
- Namibie pays poétique
- de l'Afrique du Sud à la Namibie
- Cape Town
- LE PASSAGE DU CAP DE BONNE ESPERANCE
- Port Elizabeth et Addo elephant park
- Durban, la ville Africaine du Kwazulu Natal
- Zulu Kingdom
- Entre le Mozambique et l' Afrique du Sud
- Retour a MAPUTO
- 3 jours au Swaziland
- Descente du Mozambique.
- Aterrissage en Afrique
- La traversée du Canal du Mozambique
- Descente de la côte ouest de Madagascar
- Madagascar, Bref Historique
- Nosy Bé, hell ville, au royaume des 4L et des zébus



Rubriques
- A Nouvelle Calédonie
- B île Maurice Océan Indien
- C la Réunion Océan Indien
- D Madagascar
- E Mozambique
- F Afrique du sud
- G Namibie
- H Océan Atlantique
- I Sainte Helène
- J Brésil
- K Argentine
- L Chili
- M Bolivie
- N Guyanne Française
- O Trinidad et Tobago
- P Saint Domingue
- Q Haiti
- R Cuba
- S Colombie
- T Panama
- U Galapagos
- V Marquises

Mes amis
- entilisie