PATRICIA BOURGEOIS CARNETS AUTOUR DU MONDE

Artiste Plasticienne Navigatrice Papouasie Nouvelle Guinée îles Salomon Tour du Monde en voilier et en famille depuis le 25 sept 2007

Trinidad

 

TRINIDAD


Le 12 au matin nous quittons Bateau bay pour Trinidad, le ciel est menaçant, deux ris dans la grand voile. En l'espace d'une minute, un grain d'une force impressionnante nous enveloppe, 45 nœuds de vent, des trombes d'eau et un brouillard nous laisse aveugles. Chlorophylle est devant, nous sortons de la baie et il y a encore des rochers autour de nous. Le pilote décroche avec le vent qui tourne, la barre ne répond plus : c'est la première fois que je sens un vent de panique m'envahir, je me lance sur le radar pour détecter les obstacles, c'est la bouillie, on ne peut rien distinguer. Hugues à repris le contrôle de la barre, je souffle, tout s'éclairci peu à peu, le grain passe. Olivier à complètement viré bâbord, de peur qu'on lui fonce dessus, il a rasé de très prêt un gros caillou, il a eu la peur de sa vie. Je frissonne encore...

Les dieux sont contre nous et ils veulent nous annoncer une période difficile. Le vent et les courants pour aller à Trinidad sont, en cette saison, favorables, la météo prise avant le départ est bonne. Malheureusement, la réalité est exactement le contraire et nous remporterons le record de lenteur depuis le début du voyage : 14 heures de navigation pour faire 30 miles, dans un langage plus terrien cela donne une vitesse inférieure à 5 Km/h. Lô, alourdi par les coquillages et le reste, épuisé par cette navigation laborieuse s'immobilise pour la nuit.

 

 

TRINIDAD
Du 12 oct au 15 décembre

Arrivée le 13 au soir, dans la baie de chaguaramas (rebaptisé Chaguamerdas par des navigateurs). Nous devons sortir Lô le 15, avec le chantier Power Boat, pour 5 semaines de travaux au maximum (c'est écrit sur le contrat !). Les hôtels alentours sont très chers (140 dol US par jour pour quatre !)

Nous décidons de rester sur le bateau...

Je ne m'attarderais pas sur cet épisode de notre voyage qui me rappelle des mauvais souvenirs :
Vivre à terre, dans un bateau en chantier (peinture complète), est proche de l'horreur.
Une chaleur brûlante, même le climatiseur installé dans le carré ne suffisait pas. Il fallait sortir à midi, ou suffoquer.
Les ouvriers passaient plus de temps à téléphoner, sous le bateau, à l'ombre, que de poncer. Il fallait, être sur leur dos H24 pour que le chantier avance, être vigilant sur les entourloupes financières.... Trinidad : « le paradis des travaux pas chers » est terminé ; les gros Américains, plein aux as, sont passés par là et ont cassé le marché, ils paient sans compter et sans regarder.
Nous avons perdu 2 mois sur un tour du monde de deux ans et demi, c'est énorme et nous le regrettons...

 


Avant, Après

Oublions les mauvais moments. Le résultat est bien, et le coût global, malgré tout, intéressant.


Heureusement, nous avons vécu de très bons moments :

-Les Amis, dans la même galère des améliorations et réparations, qui n'en finissent pas! On se sert les coudes et l'on rit, beaucoup....

Deux frères, Belges, et leur tribu de 7 enfants sur deux bateaux:

Les "Genesis", rencontrés à Salvador au Brésil: www.ghislainetnathalie.be

Les "Belon", rencontré à Tobago: www.lachasseautresor.be

Ils ont prit une année sabatique.

Genesis est parti de France pour aller a Rio, remonter le Brésil et finnir dans les Caraïbes.

Belon est parti des Caraïbes pour aller vers le Pacifique (nous ne sommes pas étrangers à leurs décision de traverser le Pacifique).

 

de gauche à droite:

-Valérie du bateau, "Va et Vient"
-Monique du bateau "Cicada"
-Hugues
-Jojo du bateau "Kerzo", il à 15 ans, voyage avec son père, Roger, depuis sa naissance, ils ont une histoire de -vie extraordinaire, qui pourrais faire l'objet d'un roman. Il s'entend très bien avec Antoine.
-Manu, le mari de Valérie, qui nous a fait rire aux larmes pendant 1 mois.  
-Philippe le mari de Monique.

 

- Les Indiens 

Les Indiens qui représentent 40 % de la population, contre 43% de noirs
Divali, le 26 novembre
La cérémonie des lumières pour célébrer Dieu contre le diable, le savoir contre l'ignorance, la lumière contre l'obscurité. Sur les principales places de Port of Spain, des centaines de mètres de bougies que les célébrants allument, c'est ouvert à tout le monde, les enfants adorent.


-Le marché de Port of Spain, la capitale  

 

Nous avons loupé le carnaval connu comme l'un des plus beau du monde après celui de RIO.

Contact: le livre d'or ou huguesetpatriciabourgeois@gmail.com



Publié à 12:04 , le 9 juin 2009, Trinité-et-Tobago
Mots clefs : Bateautravauxamisvoyageindiensmarché

Tobago

 

TOBAGO

Du 20 au 24 sept : 4 jours, 4 nuits de Navigation, 650 Miles

 

Située à 15 Km des côtes du Venezuela. Membre du Commonwealth, l'économie du pays repose sur la production et le raffinage de pétrole.

L'île a été découverte par Christophe Colomb le 31 juillet 1498 au cours de son troisième voyage. Les habitants sont alors les Arawaks et les CarÏbes originaires de la vallée de l'Orénoque, ils pratiquaient le cannibalisme (cannibale venant de Canibales : Carïbes en espagnole). Elle passe aux mains des Anglais en 1802. Entre 1845 et 1917, plus de 150 000 indiens sont amenés sur l'île de la Trinité, par les Britanniques, pour remplacer les esclaves noirs.
Tobago est successivement sous tutelle espagnole, britannique, hollandaise et Française jusqu'en 1814, date à laquelle la France doit céder l'île à la Grande-Bretagne à la fin des guerres napoléoniennes.



TOBAGO

Du 24 septembre au 12 octobre


Charlotte Ville
Du 24 sept au 7 oct


Par bonheur, le DJ, calculant la fréquentation un peu vieillotte de la salle, passe du registre hard rock reggae rap hurlant, à un son plutôt biguine. Un vieux se lève et danse avec concentration et volupté, il m'invite et je n'ose pas refuser. Un grain, d'une force rare, précipite tout le monde à l'abri, nous sommes obligés de nous jeter sous les trombes d'eau pour courir au bateau, fermer les hublots.

 

Scarborough

C'est l'anniversaire de l'indépendance (août 1962)


Les rues sont colorées, même les gâteaux dans la vitrine...

 

Nous avons repéré les différentes baies de Tobago, c'est une très belle île (la plus jolie de Caraïbes, selon les dires!) mais venant des îles du Pacifique, nous sommes difficilement impressionnables, dommage ! Charlotte ville, nichée au fond de « Pirates bay », remporte, de loin, notre préférence. Les eaux sont claires et poissonneuses, Antoine revit, il peut enfin chasser.
C'est là que nous rencontrons « Belon » et « Chlorophyle ». Incroyable ce qu'on a pu rire ensemble.

une famille de Belges avec trois petits enfants ( le frère de « Génésis »). Denis et Milène ont acheté un bateau à Saint Vincent et sont partis à la recherche d'un trésor:
L'apéro au couché du soleil avec Olivier et Géraldine du bateau "Chlorophile". Ils vivent en Martinique et font un petit tour dans le coin. C'est extraordinaire de vivre sur une île et d'avoir autant de terres, à la portée de son bateau. Le bassin des Caraïbes est à première vue, alléchant...
Géraldine doit reprendre son boulot, très ingrat, de cuisinière sur big yacht. Entre deux, elle est artiste et sort d'une école d'art de la mosaïque, près de Venise, une vraie merveille.
Bateau bay
Du 7 au 11 oct
Un stop, avant d'atteindre Trinidad, en passant par la côte ouest de Tobago.
Nous sommes désormais une équipe de trois bateaux et pour aller sur l'île aux oiseaux nous optons pour « Belon », responsable de l'expédition : « à la découverte d'une nouvelle énigme, sur la voie du trésor ».

 
 
 
Mon trésor, c'est, d'écouter la mélodie des oiseaux, admirer la végétation luxuriante, m'imprégner des odeurs humides du sous-bois et me transporter dans un rêve éveillé.



Contact: le livre d'or ou huguesetpatriciabourgeois@gmail.com

 

 

 

 



Publié à 06:00 , le 8 juin 2009, Trinité-et-Tobago
Mots clefs : charlotterastasclaireseauxoiseauxforêt



Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités





Derniers articles
- Ua Uka, île des Marquises
- Tahuata, île des Marquises
- Hiva Oa, le dernier refuge de Gauguin et de Brel aux Marquises
- Arrivée sur les Marquises, Fatu Hiva
- la traversée du Pacifique
- Le canal Bolivar entre l'île de Isabela et Fernandina
- Isabela, Galapagos
- Arrivée aux Galapagos
- La traversée de Panama aux Galapagos
- départ de Panama vers Las Perlas
- Panama City
- Le Canal de Panama
- Panama et les îles Sanblas
- Carthagène, la plus belle ville coloniale d'Amérique du sud
- Cuba
- Haïti
- Saint Domingue
- Trinidad
- Tobago
- Guyane Française
- Vers la Guyane
- Lençois
- Fortaleza
- Jacaré
- retour Salvador
- Carte de route en Amérique du Sud
- La Paz
- Sucre
- Potosi, la ville la plus haute du MONDE
- Las Lagunas Coloradas et le Salar de Uyuni
- Le désert de ATACAMA
- Valparaiso
- Santiago du Chili
- Buenos Aires.
- Les Chutes d'Iguaçu
- Rio de Janeiro
- Chapada Diamentina
- Bahia do todos os Santos
- Brésil, premier contact, Salvador de Bahia
- Traversée de l'atlantique, entre Sainte-Hélène et le Brésil
- St Helène, l'île forteresse au milieu de l'Atlantique
- De la Namibie vers St Hélène
- Walvis bay, port Industriel, Namibie
- Naviguer le long des dunes
- Namibie pays poétique
- de l'Afrique du Sud à la Namibie
- Cape Town
- LE PASSAGE DU CAP DE BONNE ESPERANCE
- Port Elizabeth et Addo elephant park
- Durban, la ville Africaine du Kwazulu Natal
- Zulu Kingdom
- Entre le Mozambique et l' Afrique du Sud
- Retour a MAPUTO
- 3 jours au Swaziland
- Descente du Mozambique.
- Aterrissage en Afrique
- La traversée du Canal du Mozambique
- Descente de la côte ouest de Madagascar
- Madagascar, Bref Historique
- Nosy Bé, hell ville, au royaume des 4L et des zébus



Rubriques
- A Nouvelle Calédonie
- B île Maurice Océan Indien
- C la Réunion Océan Indien
- D Madagascar
- E Mozambique
- F Afrique du sud
- G Namibie
- H Océan Atlantique
- I Sainte Helène
- J Brésil
- K Argentine
- L Chili
- M Bolivie
- N Guyanne Française
- O Trinidad et Tobago
- P Saint Domingue
- Q Haiti
- R Cuba
- S Colombie
- T Panama
- U Galapagos
- V Marquises

Mes amis
- entilisie