PATRICIA BOURGEOIS CARNETS AUTOUR DU MONDE

Artiste Plasticienne Navigatrice Papouasie Nouvelle Guinée îles Salomon Tour du Monde en voilier et en famille depuis le 25 sept 2007

Retour a MAPUTO

Publié dans E Mozambique
Maputo, du 16 décembre au 21 décembre 2007
Les murs se souviennent

Retour à Maputo le 16 décembre Non sans difficulté :

 

Le faux douanier !

 

A la frontière, du Swaziland au Mozambique, passé la file d'attente, le douanier nous demande de payer la taxe d'entrés au Swaziland et les visas pour le Mozambique. Hugues lui explique très calmement qu'on a payé la taxe 3 jours avant, malheureusement on ne lui a pas donné le bon papier qui le prouve! Et les visas on été payé à notre arrivée à la marina de Maputo ! Le douanier vérifie les passeports et affirme que nous n'avons pas de visa. Nous faisons appel au chef et au sur chef, pour leur expliquer notre histoire, ils ne veulent rien savoir et s'occupent de tous les autres, en nous plantant, là, comme des malfrats ! Une heure après, nous avons payé les visas 100 Euros au lieu de 100 dollars US ils n'ont rien voulu savoir sur la conversion, « ils ne sont pas banquier ». Nous échappons aux taxes.

Au moment de passer une autre barrière, un autre policier nous demande un autre papier. Retour à la case départ, complétement dégouté par ces Douaniers corrompus ou incompétents. Notre faute est de ne pas avoir le permis d'importation du véhicule que nous avons loué à Maputo, en précisant évidemment que c'était pour aller au Swaziland. Hugues fait mine de ne plus rien comprendre, l'air un peu abruti, et contre toute attente le douanier craque, signe le papier et nous laisse partir.

Dans la voiture, nous passons au crible notre passeport pour essayer de comprendre. En effet l'homme que nous avons vu à la Marina, en uniforme, nous à collé un tampon ridicule, daté du 14, alors que nous étions arrivé le 8. On nous avait pourtant conseillé de faire la clairance d'entrée à la Marina de Maputo et pas ailleurs. Le Mozambique est Ultra corrompu et la plupart des bateaux restent au large, au niveau des îles, qui sont superbes. On a jamais pu récupérer notre argent, les responsables de la Marina, dans le coup ou non, n'ont pas pu joindre le faux douanier.

 

Maputo

Autrefois Lorenzo Marques, ville Portugaise florissante.

C'était une des plus belles villes du monde!

 

 

     

     Il reste d'anciens beaux bâtiments, proche du délabrement, englués dans un dédale d'immeubles insalubres et de rues à moitié propres. Mais c'est le charme de l'Afrique qui parle, la population est grouillante, les marchés sont étalés à même le sol, la police est omniprésente. En pleine journée, il n'y a aucun problème pour se promener.

 

 

    Au centre ville, une seule avenue chic, avec des restaurants et des beaux hôtels ; un quartier d'ambassadeurs et de politiques occupant d'anciennes maisons coloniales, témoins d'un riche passé. Aux alentours, le contraste est saisissant entre les quartiers de «pauvres » et les zones, fermées à double tour, de superbes maisons ultra modernes.

 

 

      Maputo est sur les starting-blocks depuis la fin de la guerre, les investisseurs (en majorité des « Sudafs ») sont venus investir, mais ils attendent, depuis 10 ans, le démarrage qui tarde à venir en raison des problèmes d'infrastructures, des catastrophes naturelles et du sida. On voit quelques immeubles entièrement transformés en centres commerciaux, avec à l'intérieure des boutiques de luxe !! vides !! Qui achète ?

 

       Non loin de la marina un autre complexe, beaucoup plus ambitieux, vient d'ouvrir. Il comporte plusieurs bâtiments, une cour extérieure, une fontaine, des restaurants, des cinémas, des boutiques de marques internationales, et même un supermarché avec un choix de produits incroyablement diversifiés mais très cher pour le pays. Ce centre est animé, il y a du monde qui circule, surtout des locaux, probablement la haute société de Maputo.

 

       Aux détours de nos pérégrinations nous découvrons la gare construite par Gustave Eiffel, superbe, Lorenzo Marques est là, sous nos yeux. C'est la nuit tombante, des camions ouverts, transportent, entassés, des dizaines de personnes arrivant ou partant on ne sait où ! A moitié rassurés nous faisons le tour de la gare. Un portail avec des gardes armés laissant passer une voiture, nous avançons comme des habitués du lieu, attiré par un son techno... et là ; de nouveau, une vision complétement décalé avec la réalité extérieure ; une scène, des spots, des chaises, des écrans géants, et des essais de musique techno pour un défilé de mode vers 21h. Maputo by night est branchée, nos voisins de ponton (des Sudafs !) adorent, surtout les bars à musique live. Pour nous, la vie by night est interdite, difficile de laisser les enfants seuls sur le bateau, la nuit. On ne regrette pas trop, car les journées sont extrêmement chargées et la nuit venue nous plongeons avec bonheur dans notre lit douillé. La chaleur est moite et les centaines d'énormes moustiques sont arrêtés par notre filet de pêche que nous installons dés 16h, grâce aux ventilateurs que nous avons achetés nous dormons comme des bébés.

 

 

Le 16 et 17, Une énorme dépression passe.

 

 

       Quarante cinq nœuds dans la marina, il est 21h et nous passons la première partie de la nuit à placer des bouées entre le bateau et ce quai au ras de l'eau, vraiment mal foutu. Le vent souffle en rafales très fortes et nous pensons au linge ! Le matin nous avons donné notre lessive à un des gars de la marina. En fin d'après midi, les serviettes, draps, pantalons et autres on été déplacés sous des bateaux en cale sèche pour les protéger du mauvais temps qui arrivait. A minuit, contre le vent et la pluie battante nous allons leur rendre une visite ! vision d'horreur ! Tout est éparpillé sur le sol boueux... La lessive en bateau ce n'est pas simple ! Nous sommes pourtant très heureux d'avoir acheté (à Maputo !) une petite machine presque automatique, le problème est que hors des marinas il faut de l'eau. Et l'eau douce en bateau ce n'est pas simple !

 

Cette dépression nous retient 4 jours de plus et nous rappel que le plus dure nous est à venir : passer le

Cap Bonne Espérance.


Contact: le livre d'or o
u huguesetpatriciabourgeois@gmail.com


Publié à 04:17 , le 21 décembre 2007, Mozambique
Mots clefs : Gustave EiffelLorenço Marquesdépressionfaux douannier

Page précédente Page suivante


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis

La carte des lieux visités





Derniers articles
- Ua Uka, île des Marquises
- Tahuata, île des Marquises
- Hiva Oa, le dernier refuge de Gauguin et de Brel aux Marquises
- Arrivée sur les Marquises, Fatu Hiva
- la traversée du Pacifique
- Le canal Bolivar entre l'île de Isabela et Fernandina
- Isabela, Galapagos
- Arrivée aux Galapagos
- La traversée de Panama aux Galapagos
- départ de Panama vers Las Perlas
- Panama City
- Le Canal de Panama
- Panama et les îles Sanblas
- Carthagène, la plus belle ville coloniale d'Amérique du sud
- Cuba
- Haïti
- Saint Domingue
- Trinidad
- Tobago
- Guyane Française
- Vers la Guyane
- Lençois
- Fortaleza
- Jacaré
- retour Salvador
- Carte de route en Amérique du Sud
- La Paz
- Sucre
- Potosi, la ville la plus haute du MONDE
- Las Lagunas Coloradas et le Salar de Uyuni
- Le désert de ATACAMA
- Valparaiso
- Santiago du Chili
- Buenos Aires.
- Les Chutes d'Iguaçu
- Rio de Janeiro
- Chapada Diamentina
- Bahia do todos os Santos
- Brésil, premier contact, Salvador de Bahia
- Traversée de l'atlantique, entre Sainte-Hélène et le Brésil
- St Helène, l'île forteresse au milieu de l'Atlantique
- De la Namibie vers St Hélène
- Walvis bay, port Industriel, Namibie
- Naviguer le long des dunes
- Namibie pays poétique
- de l'Afrique du Sud à la Namibie
- Cape Town
- LE PASSAGE DU CAP DE BONNE ESPERANCE
- Port Elizabeth et Addo elephant park
- Durban, la ville Africaine du Kwazulu Natal
- Zulu Kingdom
- Entre le Mozambique et l' Afrique du Sud
- Retour a MAPUTO
- 3 jours au Swaziland
- Descente du Mozambique.
- Aterrissage en Afrique
- La traversée du Canal du Mozambique
- Descente de la côte ouest de Madagascar
- Madagascar, Bref Historique
- Nosy Bé, hell ville, au royaume des 4L et des zébus



Rubriques
- A Nouvelle Calédonie
- B île Maurice Océan Indien
- C la Réunion Océan Indien
- D Madagascar
- E Mozambique
- F Afrique du sud
- G Namibie
- H Océan Atlantique
- I Sainte Helène
- J Brésil
- K Argentine
- L Chili
- M Bolivie
- N Guyanne Française
- O Trinidad et Tobago
- P Saint Domingue
- Q Haiti
- R Cuba
- S Colombie
- T Panama
- U Galapagos
- V Marquises

Mes amis
- entilisie